Mon histoire ou l'histoire de ma famille

 

 

Je suis née en 1963 dans une famille passionnée d'Art. Les murs de l'appartement de mes grand-parents étaient tapissés de toiles, du sol au plafond. Et encore aujourd'hui, parents, oncles, tantes, cousins, frères et soeurs souhaitons faire perdurer cette passion !

 

Mon arrière grand-père Charles Malpel était passionné d'Art, de Peinture et de Sculpture. Son métier est tout autre. Il collectionne les oeuvres d'Art et ouvre une Galerie rue Montaigne à Paris, aujourd'hui rue du Cirque, proche de l'avenue Matignon.

Il fréquente et devient l'ami des Peintres, en particulier de Van Dongen qui fit les portraits de mes arrières grand-parents, mais aussi de Vlaminck.
Charles habite Paris près de St Lazare où il les côtoie. Il découvre les talents des artistes de l'époque, qu'il raconte dans ses "Notes sur l'Art d'aujourd'hui et peut-être de demain" publiées en 1910.
Il signe le 1er contrat de galerie avec Chagall !

Son épouse, mon arrière grand-mère, Harry Max, était Sculpteur. Ses sculptures sont remarquées et primées au Salon des Indépendants. Mais elle s'arrête malheureusement quand elle devient aveugle.

A mon tour, guidée par ma mère depuis l'âge de 8 ans à Lyon, je fréquente assidument les ateliers de modelage, puis à Paris aux Arts Décoratifs du Louvre, puis ceux de la Ville de Neuilly-sur-Seine avec Nathalie Decoster, puis à Suresnes, Croissy-sur-Seine avec Gianina Lanata, à Saint Germain en Laye avec Florence Jacquesson, à Croissy-sur-Seine avec Maud du Jeu en passant par l'Atelier libre Pièce Unique de Fourqueux où je me lie d'amitié avec d'autres artistes : Mathilde Greyffié de Belcombe, Solveiga, Marie Ducas, Caroline Morandi Jonhson, Isabelle Radigois et Dominique Gault.

Pour moi, l'Art se partage et s'enrichit d'amitiés artistiques.

Aujourd'hui, mon art est toujours figuratif... Fascinée et passionnée par l'être humain et plus particulièrement la Femme, je travaille en cherchant à toucher l’expression, l’humanité, l’intimité et l’émotion qu’il dégage.

La plupart de mes sculptures étaient jusque-là en terre cuite patinée, travaillées avec patience et précision, d'après modèle vivant pendant de nombreuses années, puis d'après photo, maintenant d'après dessin. Et j'ai maintenant envie de me consacrer au bronze qui donne à mes terres cuites une autre dimension et la joie d'appliquer différentes variations de couleurs grâce à l'oxydation des nitrates travaillés au chalumeau.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now